Projets 2015-2015

GROUPE IMREDD’S EVENT - COMMUNICATION

 

Le groupe Imredd’s Event - Communication, composé de Perrine, Romain et Audric répond à deux missions :

- La première reprend la tâche de l’année précédente, le but étant de communiquer autour du master dans le but d’augmenter le nombre de candidature, d’entretenir le réseau afin de créer des propositions d’apprentissage et/ou d’emplois, de valoriser la formation lors de forums étudiants ou de manifestations publiques. Afin de fédérer et d’animer les relations entre les étudiants, le groupe s’occupe de créer des items unissant les promos entres-elles par la création, par exemple, de polos et de goodies. Enfin, les trois étudiants s’occupent également de la bonne gestion du site internet de la formation ainsi que de la participation à des forums et des événements particuliers en rapport avec le développement durable.

- La seconde est l’organisation de conférences au sein du bâtiment. Missionné par le directeur de l'Institut Méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement Durable (IMREDD) les étudiants sont en charge d'organiser sur toute l'année un cycle de conférences à destination à la fois d'étudiants mais aussi de professionnels sur des thèmes relatifs au développement durable. Ces conférences ont pour objectifs de permettre la diffusion de connaissance, rendre accessible au grand public certains sujets par le biais de la vulgarisation scientifique et créer un lien social entre les différents occupants du bâtiment Nice Méridia.

 

GROUPE QUALITÉ

 

Depuis 2007, le Master GEDD est engagé dans une démarche qualité, ce qui lui permet d’être certifié ISO 9001. Le SMQ (Système de Management de la Qualité) regroupe l’ensemble des directives mettant en œuvre la politique et les objectifs « Qualité » du master. Le SMQ permet entre autres au master de se placer dans une démarche d'amélioration continue.

Ce système garantie la qualité des enseignements, il est basé sur la satisfaction des apprentis et des entreprises partenaires.

Le travail du groupe qualité consiste à satisfaire les besoins des clients (étudiants). Ainsi, le groupe utilise un logiciel d’optimisation du système de management, le logiciel Optimiso, utilisé par de nombreuses entreprises.

Divers outils sous la forme d’indicateurs de réussites sont également utilisés comme par exemple le taux d’embauche à la sortie du master. Enfin, des enquêtes de satisfaction sont envoyées tout au long de l’année, à chaque étudiant afin d’évaluer la pertinence des interventions des formateurs et de la qualité des cours enseignés.
Afin de satisfaire au mieux les clients du master, le groupe qualité doit mener tout au long de l’année des actions d’améliorations, en collaboration avec la direction ainsi qu’avec d’autres acteurs.

 

GROUPE ZÉRO PHYTO

 

Dans le cadre d’un partenariat avec la Mairie de Mouans-Sartoux, les étudiants Lucie, Etienne et Lauriane mettent en place un projet de sensibilisation des particuliers qui vise à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Ce projet s’inscrit dans une démarche responsable de la ville et d’anticipation du changement de législation qui interdit la mise sur le marché, la délivrance, l'utilisation et la détention des produits pour un usage non professionnel à partir de 2019.

Pour atteindre cet objectif, les étudiants commencent tout d’abord par faire un état des lieux des pratiques de jardinage des mouansois à travers la diffusion de questionnaires auprès des habitants mais également auprès de professionnels du jardinage.

L’analyse de cet état des lieux met en évidence les problématiques rencontrées par les mouansois. En conséquence, les étudiants recherchent les alternatives adaptées. Ensuite, ils proposeront un plan de communication visant à sensibiliser les habitants sur la thématique des produits phytosanitaires pour un jardinage plus respectueux de l’environnement.Diverses idées seront proposées à la ville tel que la participation à un évènement local et la création d’un livret d’informations.

 

GROUPE GÉOTHERMIE

 

La géothermie est un système de prélèvement d’eau dans une nappe phréatique afin d’y extraire les calories de l’eau avec une pompe à chaleur.

Ce système permet de chauffer un bâtiment en hiver et de le climatiser en saison estivale. Il n’a, en théorie, pas d’impact environnemental sur la nappe phréatique car l’eau prélevée et normalement rejetée en même quantité. De ce fait la législation n’oblige pas à déclarer les forages, sauf en cas de débit élevé. Dans de nombreux cas, l’eau est rejetée dans le cours d’eau et non dans la nappe ou bien dans les réseaux d’eaux pluviales.

Notre groupe de 4 étudiants a donc réalisé le recensement des forages géothermiques existants sur le territoire de la nappe des Paillons (secteur de Nice). Grâce à ce recensement et aux données recueillies, nous aimerions connaitre les impacts de ces forages géothermiques sur la nappe phréatique des Paillons. Nous avons rencontré des professionnels et réalisés du porte à porte dans la ville de Nice afin d’avoir un retour sur les installations qui ont été un succès ou non et sur les problèmes d’entretien rencontrés.

Nous souhaitons par la suite écrire un rapport à propos des résultats obtenus durant nos recherches afin d’anticiper sur la création de nouveaux bâtiments équipés de géothermie sur le territoire en pleine expansion de la plaine du Var. De plus, nous allons créer une conférence dans le but de partager et d’échanger sur nos recherches et les problèmes rencontrés avec les professionnels de la géothermie.

 

GROUPE ÉCLAIRAGE PUBLIC

 

En partenariat avec le Conseil de Développement de la Communauté de Communes du Pays des Paillons, les étudiants du Master GEDD, Pierrick, Anastasia et Benjamin, ont pour projet de réduire la consommation énergétique liée à l’éclairage public du Pays des Paillons.

Dans le contexte actuel de baisse des budgets des communes, la réduction de la consommation est un enjeu important : en effet l’éclairage public peut représenter jusqu’à 50% du budget d’une commune !  De plus les installations en France sont vétustes (75% des luminaires ont plus de 25 ans), majoritairement énergivores et technologiquement obsolètes entraînant un budget important pour la maintenance de celles-ci.

Un autre enjeu essentiel du sujet est la réduction de la pollution lumineuse. Selon le type de luminaire, plus de 50% de la luminosité produite est gâchée et perdue car dirigée vers le ciel.

Cela a plusieurs effets négatifs sur l’homme et l’environnement qui l’entoure :

-          Perturbation des cycles biologiques de la faune nocturne,

-          Aveuglement des usagers,

-          Intrusion de la lumière dans les habitations.

Pour mener à bien cette mission, les étudiants devront étudier les solutions techniques, réaliser un état des lieux des communes quant à leurs installations, trouver des interlocuteurs pour aider le Conseil de Développement et transmettre les connaissances acquises tout au long de l’année à l’aide de rapports techniques. 

 

 

"Intégrer le master GEDD c'est l'assurance de recevoir une formation théorique et pratique de haut niveau.

Cette formation en apprentissage vous procurera les atouts nécessaires pour vous épanouir dans la vie active."

Stéphane Bouissou
Directeur du master GEDD